L'Association d'accompagnement des personnes endeuillées, assocation  loi 1901 , est présente depuis mai 2000  à Bourgoin - Jallieu ( 38) .

 

 

  Les pages suivantes développent notre objet, nos coordonnées (adresse, téléphone ), les actions proposées.

 

 

          PERMANENCES HEBDOMADAIRES 

         Elles ont lieu chaque mercredi de 16 heures à 18 heures.

         Il s'agira de  Permanences avec présence au local ou de permanences téléphoniques .
Si vous souhaitez vous présenter au local : appelez de façon à savoir si un bénévole y est présent. SI ce n'est pas le cas et que vous souhaitez une rencontre,  un R.V. pourra vous être proposé à un moment qui vous conviendra.

Nouveau Numéro de téléphone: O6 64 37 91 69

 

               Local situé 

              TUSSAH 3

              " Maison des Associations Entraide et Solidarité"

               Boulevard Saint - Michel

              38 300 BOURGOIN - JALLIEU

 

 

 

L'AAPE fait fonctionner actuellement un

"GROUPE D'ENTRAIDE ET DE SOUTIEN MUTUEL"

 

Ce groupe de parole n'accueille pas de nouveau participant actuellement.

 

 

Mais, si vous avez vécu un deuil , si vous souhaitez participer au prochain Groupe de Parole, ou si vous souhaitez vous renseigner à ce sujet écrivez nous sur notre messagerie ou via notre Site Internet que vous êtes en train de visiter, ou appelez nous au 06 64 37 91 69  pour nous le dire, nous vous recontacterons par tout moyen à votre convenance.

 

 

 

Vie de l'Association :  Nouvelles...


Notre A.G. du 28 mai dernier a accueilli de nouvelles personne, a été l'occasion d'un exposé intéressant et instructif, ainsi que d'échanges humains forts et chaleureux, voir l'article que nous a consacré un des journaux locaux , Le Courrier Liberté dans la Revue de Presse ce ce site.

 

Pendant l'été notre permanence se poursuit en juillet, en août nous l'interromprons pour la reprendre début septembre.

 

Nous  serons attentifs aux messages laissés sur notre répondeur téléphonique durant le mois d'août également et nous répondrons à toute sollicitation, de même qu'aux courriels qui nous seraient adressés via ce Site ou sur notre adresse mail.

 

 

 

 

 

 

 

 

"Oh je fus comme fou dans le premier moment,

Hélas! Et je pleurai trois jours amèrement.

Vous tous à qui Dieu prit votre chère espérance,

Pères, Mères, dont l'âme a souffert ma souffrance,

Tout ce que j'éprouvais, l'avez vous éprouvé ?

Je voulais me briser le front sur le pavé;

Puis je me révoltais, et par moments, terrible,

Je fixais mes regards sur cette chose horrible,

Et je n'y croyais pas , et je m'écriais: Non!

Est- ce Dieu qui permet de ces malheurs sans nom

Qui font que dans le coeur le désespoir se lève ?

Il me semblait que tout n'était qu'un affreux rève,

Qu'elle ne pouvait pas m'avoir ainsi quitté,

Que je l'entendais rire en la chambre à côté,

Que c'était impossible enfin qu'elle fût morte,

Et que j'allais la voir entrer par cette porte!

Oh ! que de fois j'ai dit : Silence,! elle a parlé!

Tenez ! voici le bruit de sa main sur la clé !

Attendez ! elle vient ! laissez moi, que j'écoute!

Car elle est quelque part dans la maison sans doute !"

 

Victor Hugo  Les contemplations Livre IV